Vivre en Yourte, une démarche globale.

Publié le par Lapinrose

La yourte.

 

En premier lieu, il faut préciser que cet habitat nous plait. Non seulement, esthétiquement mais surtout parce qu’il correspond à nos aspirations à vivre en accord avec nos convictions. De quelles convictions parlons-nous ?

 

- L’extension des zones périurbaines, l’augmentation toujours plus importante du nombre d’humain sur la terre et les ressources en matière première s’amenuisant, de ces faits, nous souhaitons vivre dans un habitat qui sait prendre en considération chacun de ces éléments.

- Nous privilégions l’être plutôt que l’Avoir. La taille de notre habitat nous permet de nous détacher encore un peu plus de la surconsommation. En effet, nous pensons de manière générale que la croissance du nombre d’objet qui nous entoure n’est pas proportionnelle à notre bonheur. Au contraire, le fait de vivre sans sur dimensionner nos besoins en objets, nous ramène vers un mode de vie plus sain, c’est que nous appelons la sobriété heureuse.

- Nous rejetons le fait d’être esclave d’un produit foncier qui asphyxie, aujourd’hui, les foyers, qui sont obligés de choisir entre les loisirs de leurs enfants et leur nourriture ou de rogner la qualité de leur nourriture pour rentrer dans leur budget. Ces produits financiers empêchent aussi la mobilité pour le travail.

Le fait de se dégager de cette charge financière qu’est le loyer ou le prêt immobilier permet entre autres de prendre le temps de réfléchir, de faire les choses correctement, de s’investir dans la vie culturelle, associative ou autres.

 

Autour de la Yourte, un art de vivre.

 

Pour toutes les raisons énoncées ci-dessus, vous comprendrez qu’habiter en yourte est un art de vivre.

Elle englobe une dimension philosophique, un regard que nous portons sur le monde et une grande notion de respect.

 

La gestion des ressources associées à notre habitat. Autour de la yourte, nous pouvons retrouver toutes sortes aménagement qui vont de paire avec notre habitat, potager souvent approvisionner en graines non-hybrides, compost, toilettes sèches en partenariat avec une scierie locale, un poulailler et autres solutions qui aujourd’hui nous paraissent évidente et pleines de bon sens.

 

La gestion de l’eau et des déchets.

De la même manière que la gestion des déchets et de l’eau est un enjeu capital pour l’avenir de la planète, elle l’est aussi pour nous et notre habitat. Il est incompatible de vivre dans un habitat réversible sans, au préalable, avoir réfléchi à la gestion des eaux usées et à la manière de gérer ses propres déchets. Sur la gestion de l’eau, nous ne pouvons pas concevoir de rejeter nos eaux usées dans la nature.

Nous travaillons sur des systèmes de phyto-épuration dans la plupart des cas ou d’autres systèmes de gestions des eaux usées et nous voulons nous engager dans nos projets d’installation à répondre en amont à ses problématiques. Sur la gestion des déchets, nous produisons de par notre compost moins de déchets que ceux qui n’en possède pas, évidemment, mais nous faisons aussi attention à nos achats pour privilégier les produits avec le moins d’emballages possibles. Cela ne nous permet pas d’affirmer que nous n’avons pas déchet, malheureusement. C’est une des raisons qui nous pousse à venir nous présenter pour faciliter notre gestion des déchets par un système déjà en place dans vos différentes communes.

 

C’est dans ce dessin, entres autres, que nous souhaitons apporter notre contribution par une taxe d’habitation. La gestion énergétique. Nous aspirons pour la plupart à être indépendant énergétiquement ou à souscrire des contrats dit « énergies vertes » surtout parce qu’aujourd’hui, nous aspirons tous à sortir du nucléaire, toujours dans la logique de trouver des solutions viables pour le futur.

 

Une démarche globale.

  Conscient des problèmes environnementaux, nous souhaitons vivre en considérant notre environnement dans sa globalité. Comme le dit un proverbe amérindien, « la terre ne nous appartient pas, nous l’empruntons à nos enfants ». Il n’est pas envisageable de vivre dans cet habitat sans instaurer tout autour un véritable respect de notre planète.

 

Dans notre volonté de revoir le mode de vie dans lequel nous avons été élevé, Nous estimons qu’à l’heure où les entreprises agro-alimentaire et surtout les supermarchés tirent les prix vers le bas, contre le bon-vouloir des producteurs maraîchers, céréaliers ou animaliers , qu’il est temps de réduire cette écart et réduire les intermédiaires pour privilégier la vente direct et ainsi revaloriser le travail de la terre et donc de privilégier les producteurs et artisans locaux, nous sommes des fois nous-mêmes ces acteurs de la terre.

 

Tant d’autres points pourrait être écrites pour vous expliquer la synergie dans laquelle nous sommes engagés de par nos choix et nos convictions ;

 

Sachez juste qu’habiter en yourte n’est pas un rejet de la société, bien au contraire nous sommes juste les pourvoyeurs de nos propres rêves celui de vivre simplement, ce que nous appelons la simplicité volontaire. Pour Toutes ces raisons, nous vous demandons le droit d’habiter.

 

Lapin. 270597_1978587977024_1012869305_31858909_1213744_a.jpg

Publié dans Simplicité volontaire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article